?

Log in

No account? Create an account
Asphyxie Informationnelle (fuga à 3) - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Asphyxie Informationnelle (fuga à 3) [12e déc. 2006|12:37 pm]
RacReciR
[Humeur |giddygiddy]
[Ecoute |http://www.youtube.com/watch?v=AVODxskoHFQ]

AI, fuga à 310h08. J'ai enfin réussi à me fondre (en larmes aussi) dans 2mn58 de transe où Gould accompagne Bernstein et Bach (en désordre).
Je répète de façon incantatoire depuis des mois qu'il faut que j'apprenne à lire (la musique) et shadok, nonobstant, persiste à me jouer du clavier.
Réalisant, qu'à défaut d'être capable de produire pareil jeu (ce qui, finalement, serait à ma portée et m'indiffère), j'étais en mesure d'accompagner le mouvement dans toute son inspiration, ce qui était le but initial de ma pratique.

Je mesure bien le temps qui s'écoule entre le moment où j'entame un échange épistolaire amical et celui où j'y mets un point de suspension.
Il est déjà arrivé que quelques lignes de texte nécessitent une somme de traitements et de calculs qui, résolus, me transportent (parfois de joie mais là n'est pas la question) automatiquement dans un futur éloigné (au mieux) de plusieurs heures.
Je sais intuitivement entendre que le chemin est réversible.
La porte ne s'ouvre cependant que dans un seul sens et je ne dispose heureusement pas d'un sésame.
Ali Baba étant, par ailleurs un fieffé voleur, je ne voudrais pas bénéficier de pareil passe-droit et attendrai donc d'être invité à l'affranchir.

J'ai aussi dû me rendre à l'évidence ce matin : je croule sous une masse d'informations que je suis incapable, ontologiquement, de traiter.
J'ai ainsi dû vider ma boîte aux lettres professionnelle (menacée de fermeture administrative) qui débordait de 4730 messages que mes règles de filtrage avaient jugé indésirables, sans même prendre le temps de les parcourir.
Comment voudriez-vous que je fisse autrement ?
J'arrive à en traiter quelques dizaines par jour, pas 4730 messages en moins d'une semaine.
Je ne suis pas un ordinateur.
Alors, forcément, dans le tas, j'ai peut-être détruit une gemme et cette idée m'insupporte.
Je me trouve ainsi confronté à toutes mes contradictions et le nez dans mes limites intrinsèques.
Engoncé dans un petit calculateur quantique à base de carbone dont la vitesse d'horloge est échantillonnée pour mesurer une course d'escargots, je me prends parfois à vouloir penser des voyages inter-sidéraux.
Ma mémoire étendue imagine des espaces-temps incommensurables où un escargot revêtirait une tenue de spationaute.
Les antennes sont pensées d'origine.
Et pourquoi pas ?

LienRépondre

Comments:
[User Picture]From: plogon
2006-12-14 08:08 pm (UTC)
that video is amazing
(Répondre) (Thread)