?

Log in

No account? Create an account
Fluctuat nec mergitur - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Fluctuat nec mergitur [7e juil. 2004|02:52 pm]
RacReciR
[Humeur |stressedstressed]
[Ecoute |Bach - Passion selon Saint Jean]

Mercredi 7 juillet 2492

Plume (O.) s'est fait opérer aujourd'hui.
Oh, rien de bien grave, on lui a juste enlevé un bout de poumon
.

Pour simplifier le tout, ma mère a décidé, elle aussi, de se faire opérer la semaine prochaine.

Le lendemain de mon anniversaire.

Enfin, quelqu'un qui a une petite attention à mon égard !

Je ne voudrais avoir l'air de me plaindre mais je dois reconnaître que je les cumule actuellement. Vie personnelle, bof because maladie. Rien à reprocher. C'est la fatalité. Le boulot, c'est la galère. Je suis revenu dans mon corps d’origine à temps pour voir nommer directeur, l'agent du Système qui m'a combattu pendant plus de 10 révolutions pendant lesquelles j'inventais l'architecture et l'organisation du département – sous son autorité mais c'est un vrai méchant.

Cet ancien ami (que voulez-vous ? J'étais jeune et avais de mauvaises fréquentations) s’est régulièrement offusqué que quelqu'un d'autre que lui – moi, en l’occurrence - prétendît avoir une idée. Que si cette idée eût-elle présenté une quelconque originalité, il n'eût pas manqué de l'avoir déjà eue.

J'avoue avoir du mal à poursuivre une discussion raisonnée en pareilles circonstances. Et, n'ayant nulle intention de mener une quelconque guerre personnelle pour prouver que j'ai raison, je cultive mon jardin : le piano (dans le cadre que je vous ai tantôt décrit).

Je sais avoir gagné la seule guerre qui valût d'être menée, celle des idées, et cela me suffit. J'ai mis en place, de force, parce que j'avais prouvé à chaque étape que les solutions que je proposais fonctionnaient, l'ensemble de l'architecture bureautique. J'ai couronné cela en définissant l'architecture de la noosphère, construite sur le principe d'une fugue et que j'ai intitulée RICERCAR (écoutez donc Bach !).

Il s'avère, par ailleurs, que je dois la découverte réelle de Bach à ce même ancien ami.

J'étais wagnérien, lui baroqueux.

J'ai donc découvert Bach grâce à ses conseils.

Et j’ai gagné notre guerre personnelle en construisant et en nommant mon architecture selon les règles de l'Art du Contrepoint.

…d'où la violence de ses réactions.

Je suis architecte des systèmes d'information. Ce qu'ils réalisent effectivement ne m'intéresse pas réellement une fois le problème traité.  En revanche, concevoir une architecture et la savoir efficace, cohérente et harmonieuse !... Ce sont de vrais moments de grâce que je ne retrouve que devant mon piano.

J'aimerais bien lui dire merci pour le cadeau – involontaire – qu'il m'a fait mais il serait capable de me prêter une quelconque intention malicieuse et m'en garderait rancune (si besoin est).
LienRépondre