?

Log in

No account? Create an account
Procédures + sournoiseries = pantomime - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Procédures + sournoiseries = pantomime [16e déc. 2006|01:12 pm]
RacReciR
[Humeur |coldcold]
[Ecoute |Biber - Sonates du Rosaire]

Voilà.
Une boucle de bouclée.
Sonates du Rosaire de Heinrich Ignaz Franz Biber (1644-1704) aux Billettes hier soir.
J'ai failli m'endormir d'ennui puis trépigner d'indignation.
Les interprètes du rosaire (ou les organisteurs de la manifestation) avaient jugé bon de ponctuer leur manifestation de foi par une pantomime japonaise (un chevalier masqué et des ombres portées).
Un kabuki impromptu.
Quels comédiens ces japonais !
Je n'ai rien contre l'art japonais, chinois, turc... ou de quelque culture qu'il s'agisse.
Pur fruit de la colonisation, je n'ai aucune opposition aux mélanges les plus baroques non plus.
Je ne tolère pas, cependant, qu'un organisateur quelconque s'arroge le droit d'imposer à ma vue et mon ouïe (en contradiction avec le programme annoncé et affiché) des mélanges artistiquement flous et d'un goût, finalement douteux, dont je ne garde que l'amertume une fois la prestation achevée.
J'ai même, fait rarissime, failli quitter ma place avant la fin puis, me ravisant (et l'ayant chèrement payée), ai poliment attendu les premiers applaudissements avant de m'éclipser.
N'eût été l'endrrroit, un temple luthérien, j'eusse même envisagé de huer la prestation.
La musique est sacrée et je conchie ceux qui la prostituent ainsi.
LienRépondre