?

Log in

No account? Create an account
Nicolas Sarkozy estime que "la compassion" de Ségolène Royal "n'est pas une politique" - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Nicolas Sarkozy estime que "la compassion" de Ségolène Royal "n'est pas une politique" [21e fév. 2007|05:31 pm]
RacReciR
Nicolas Sarkozy estime que "la compassion" de Ségolène Royal "n'est pas une politique"

"Le vrai débat n'est pas celui du chiffrage mais celui du courage" affirme donc notre naboléon qui, cumulant les fonctions de Sinistre de l'Intérieur et de candidat au poste de Président de la République, enferme la France dans le cercle fermé des républiques bananières où elle se trouve depuis avril 2002.

En effet !

Le courage serait d'abord d'être éthiquement irréprochable et de quitter tout de suite (il aurait dû le faire il y a 3 semaines déjà) la place Beauvau avant de tenter de torcher la morve des autres et de donner des leçons.Quant à la compassion dont il se gausse, il ferait mieux d'ouvrir un dictionnaire, un livre de philosophie, de morale, de religion, .... que sais-je encore ?
Ce mini-histrion de l'in-cul-te réaliserait alors, peut-être, les âneries qu'il débite.
Mais il préfère continuer à flatter les instincts les plus vils et, viril en diable, alimenter les peurs et son ambition démesurée.

Les Grecs, qui avaient connu quelques tyrans, avaient mis un mécanisme de défense démocratique qui nous fait singulièrement défaut : l'ostracisme.
Je voterais volontiers pour que l'on exilât à Sainte-Hélène un certain candidat-tyranneau trop soucieux de son ambition personnelle et si peu Homme d'Etat !
LienRépondre