?

Log in

No account? Create an account
A Chloris - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

A Chloris [16e sep. 2007|07:01 pm]
RacReciR
J'ai repris les cours de piano et de chant et le hasard a fait que j'ai changé de professeurs.
Ma professeur de piano a eu une fille en juin et, devant s'en occuper, ne donnera pas de cours les vendredis.
J'en ai donc profité pour demander à Raphaël Epstein de bien vouloir m'aider à corriger mes innombrables travers (pianistiques).
Nous sommes donc repartis de zéro.
Gammes, sensation, poids de la main et des doigts... et le prélude en mi bémol mineur (BWV 853) qui me force à pratiquer un autre Bach, celui des cantates.
L'antigymnastique que me recommandait Flo (à laquelle il faut que je m'essaye aussi).
Raphael présente un indéniable avantage sur Isabel qui m'enseignait depuis quatre ans : il est d'un calme olympien.
Alors qu'Isabel et moi nous lancions parfois dans des joutes sans fin, Raphaël est tempéré et part de la mécanique de base en montrant la logique de ses propos : le geste n'est pas bon, le poids de la main n'est pas libéré, ...

Liliane, la professeur de chant de l'année passée ayant pris sa retraite a été remplacée par Nathalie Labry.
J'appréhendais un peu ce changement.
Mes réserves ont cependant disparu sitôt passé la porte de la salle (et même avant, l'ayant entendu chanter au travers de la porte).
J'entame mon tour de chant de l'année par "A Chloris".
Poésie de Théophile de Viau (17e) et musique de Reynaldo Hahn (20e).
Air n°14  :-)
Ce n'est pas moi qui fait ce choix.
J'ai  juste demandé à la nouvelle professeur de chant, Nathalie Labry, de me proposer des airs (d'inspiration) baroques.
Elle m'a donc proposé ce très joli air pseudo-baroque.
Après avoir entendu la musique Aminata, qui accompagne cette année encore, m'a regardé et dit d'un air entendu : "décidément, tu es encore gâté !"
Effectivement !
LienRépondre