?

Log in

No account? Create an account
1789 ou 800 en 2005 ? Pour une Europe des Lumières. - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

1789 ou 800 en 2005 ? Pour une Europe des Lumières. [18e mar. 2005|09:12 am]
RacReciR
[Humeur |blahblah]
[Ecoute |Beethoven - symphonies]

Cela fait des semaines que j'ai lu avec attention la proposition de constitution européenne : ces 428 pages sont un pensum nécessaire.
Elle heurte, avec violence, mes convictions personnelles en moult de ses 448 articles.
Résolument.
Comment ose-t-on intituler Constitution un salmigondi administratif qui relève plus du règlement de copropriété que de grands principes constitutionnels ?

La révolution française, flétrie par la violence sanguinaire avec laquelle elle s'est exprimée, a propagé une onde de liberté et la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen du 26 août 1789 a néanmoins mis 159 ans avant d' être considérée comme normale par le reste du monde et d'être reprise dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

O tempora, o mores.

Nous sommes en 2005.
Une autre Europe devrait être possible.
Pacifique, solidaire et généreuse.
Une Europe des Lumières.

Ayant vécu et grandi sous les bombes, je suis particulièrement sensible à l'idée d'un monde débarrassé de ce fléau qu'est la guerre.
Il n'y a aucune raison acceptable pour que des humains s'entre-tuent.

Et il faut pouvoir dire que l'Europe qui nous est proposée n'est pas acceptable.
Elle nous ramène à l'époque de Charlemagne, "...de kiev à Barcelone, de Redon à Salerne" où les commissaires joueraient le rôle des missi dominici , au lieu de nous projeter dans le futur.
J'exagère à peine.
On est, au mieux, ramenés à l'ère industrielle du XIXième. Et ses conditions de vie.

La vie sur la planète en danger, en sus.

Les Cassandre de toute sorte agitent l'épouvantail d'une France qui rejetterait l'Europe et tous les bénéfices de cinquante années de construction.
Nous avons l'occasion de dire à l'Europe entière que, nous, Français, souhaitons une Europe plus soucieuse de l' humain et de son environnement.
Et le dire pacifiquement, c'est la signification que je donnerai à mon vote.

Je veux l'Europe qui a vu passer Erasme, Pascal, Descartes, Dante, Leibniz, Kant, Michel-Ange, Raphael, Rembrandt, Léonard de Vinci, Cervantes, Rabelais, La Boëtie, Pic de la Mirandole, Montaigne, Molière, Victor Hugo, Voltaire, Zola, Keats, Shakespeare, Tennysson, Wordsworth, Chopin, Bach, Mozart, Picasso, Brueguel, Galilée, Newton, Kepler, Huyghens, Ampère, Maxwell, Curie, Heisenberg, Turing, Gödel, Einstein...

Je ne veux pas vivre dans une Europe qui se prosterne devant un Veau d'Or et qui asservit ses peuples.

Je ne me prosterne devant rien ni personne.

Debout !



"Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.
Ils sont doués de raison et de conscience
et ils doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité."

LienRépondre