?

Log in

No account? Create an account
S'aider à la facilité - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

S'aider à la facilité [6e jan. 2008|09:19 pm]
RacReciR
piano d'étudeCela fait près de trois semaines que je vis diminué d'un tiers de queue et, ma foi, ne m'en porte que mieux.
Diminué.
C'est important pour l'ego d'un homme !
Cela faisait près de quatre ans que je l'avais.
J'avais même conditionné l'acquisition de la maison à celle du piano (de quoi vouliez qu'il s'agît d'autre ?)
Je m'étais cependant rapidement rendu compte que je préférais la sonorité de mon piano d'étude, relégué au sous-sol et qui frétillait à chaque fois que j'y descendais m'y défouler ainsi que l'on (s')honore honteusement (d')un amant.

J'ai eu beau essayer de m'y faire, faire harmoniser , réharmoniser ce tiers, en jouer tous les jours, rien.
J'entendais trop d'harmoniques pour le répertoire que j'affectionne et cela finissait par me brouiller l'écoute (facile).
Je n'affectionnais pas, par ailleurs, le timbre propre de l'instrument sans pour autant être capable de précisément dire ce qui me déplaisait.
Trop prétentieux peut-être ?

Je préfère le timbre et les harmoniques de mon piano d'étude qui s'accommodent parfaitement à mes humeurs baroques.
Ajoutez à cela qu'un Yamaha C3 mesure près d'1m80, que je joue beaucoup moins des claviers pour diverses raisons et vous conviendrez que cela finissait par encombrer un salon par ailleurs plein comme un oeuf.
J'ai donc craqué et suis retourné au magasin où je l'avais acquis, ai signé un contrat de dépôt-vente et me suis fait dé-livrer le C3 il y a une quinzaine.

Le piano d'étude en a profité pour remonter à la surface et occupe désormais le dixième de la place pour un plaisir de jouer accru.
Il reste d'autres jougs dont j'aurai un peu plus de mal à me défaire mais j'y suis fermement résolu.
LienRépondre