?

Log in

No account? Create an account
Das Rheingold - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Das Rheingold [21e mar. 2008|02:31 pm]
RacReciR
[Ecoute |Wagner - Das Rheingold - Furtwangler alla Scala di Milano, 1950, live]

WalhallaL'Or du Rhin, prologue à ces trois jours extraordinaires, débute par une ouverture chaotique qui, au fil des mesures, s'ordonnance et finit par donner jour à la musique de laquelle surgissent les trois nymphes dépositaires de l'Or.
Un seul acte qui condense les trois journées qui vont venir.
Le chaos qui entame, annonce celui qui va conclure dans trois jours, fermant le cercle.

Avant même le lever du rideau, tous les germes de la destruction des dieux sont là.
Les causes vont s'enchaîner, inexorables et les fruits entraîner la mort et la disparition des dieux et du monde qu'ils ont construit.
Les trois nymphes, rendant hommage au Soleil qui se reflète dans l'Or, en dévoilent le secret au nain blanc Alberich qui, lubrique, tente de les séduire.
Elles le ridiculisent tour à tour tout en révélant leur secret : "Seul celui qui rejette l'Amour peut mettre la main sur l'Or".
Fou de rage, Alberich fait le serment de répudier l'amour pour l'éternité et s'empare de l'Or.

De l'autre côté, celui des dieux, le drame est déjà noué.
Wotan est l'Odin de la mythologie Celtique.
C'est lui qui, pour s'abreuver à la source de la Connaissance, a cédé un oeil en échange.
Il en a profité pour rompre une branche du Frêne du Monde qu'il a couverte de runes et transformée en Lance indestructible.

Aveuglé par sa confiance en Loge, le dieu du feu, qui lui a promis une échappatoire le moment venu, Wotan a passé commande d'un château somptueux aux deux géants Fasolt et Fafner.
Il leur a  promis en échange la déesse de jouvence, Freia, qui garde et soigne les vergers sacrés (le jardin des Hespérides).
Or, le château est construit et les géants viennent réclamer leur dû.
Fricka, épouse de Wotan et soeur de Freia, apprend alors à quel prix s'est construit le château et obtient que son dieu de mari négocie.
Wotan refuse donc de donner Freia et tergiverse jusqu'à l'arrivée de Loge qui porte la nouvelle du vol de l'Or.
Alberich a fondu l'or dans un Anneau de pouvoir (le même que celui que Tolkien) qui ne le quitte plus.
Il se sert de ce pouvoir pour asservir les habitants des terres du dessous (des nains) et collecter tout l'or souterrain.
Loge mis au courant par les nymphes leur a promis l'aide de Wotan et arrive pendant la négociation avec les géants où il est pris à partie par les dieux qui exigent qu'il trouve une solution au problème du paiement.
Entendant Loge raconter qu'Alberich - qu'ils détestent - amasse tout l'or souterrain, les géants acceptent de troquer la jeunesse éternelle (Freia) contre l'or et, donnant la journée à Wotan, prennent la déesse en otage.
Aussitôt Freia partie avec les géants, les autres dieux commencent à défaillir et Wotan n'a pas d'autre solution que de suivre Loge et d'aller dans les terres du dessous pour tenter de récupérer l'Anneau.

La scène du dessous montre Mime, le forgeron, qui finit de construire le Heaume magique, le Tarnhelm, qui confère à son porteur le pouvoir d'invisibilité et de métamorphose (un Corps Illusoire).
Avant que Mime ait eu le temps de l'essayer, Alberich le lui prend et,  rendu invisible, le roue de coups pour avoir pensé le voler.
Arrivent Wotan et Loge qui, flattent Alberich et se font montrer le pouvoir du Heaume.
Alberich se rend tour à tour invisible, se transforme en un dragon puis en crapaud sur lequel se jette Wotan qui le capture et le ramène à la surface.
Sous la contrainte Alberich livre tout l'or souterrain amassé à Wotan qui, pour le libérer lui réclame l'Anneau.
Alberich refuse, rappelant le prix qu'il en a payé (ne plus jamais connaître l'Amour).
Wotan finit par s'emparer de l'Anneau en tranchant le doigt d'Alberich avec sa Lance.
Mettant l'Anneau à son doigt, il consomme la perte de dieux.
Alberich quitte la scène en lançant sa malédiction : "Que soit trahi et meure quiconque porte l'Anneau".

Les géants reviennent sur ces faits et exigent une quantité d'or suffisante pour cacher Freia à leurs yeux.
Tout l'or volé à Alberich y passe. Reste un trou par lequel Fasolt voit le regard de Freia qui le rend fou.
Voyant la bague au doigt de Wotan, les géants l'exigent pour combler le trou.
Wotan refuse tout net.
Ce refus provoque l'éveil d'Erda, déesse de la Terre qui rêve le monde depuis le commencement des temps.
Elle enjoint Wotan de donner l'Anneau aux géants lui annonçant avoir rêvé la fin des dieux que son entêtement ne fera que précipiter.
Saisi de crainte, Wotan donne l'anneau à Fasolt à regrets.
Dans le partage de l'or qui suit, Fafner réclame l'Anneau à Fasolt et devant son refus, il tue son frère et s'empare de l'Anneau.
La malédiction d'Alberich est ainsi montrée aux yeux de Wotan.
Fafner, dernier des géants prend tout l'or et quitte la scène laissant les dieux investir leur château, le Walhalla.
Le dieu du vent Froh et son frère Donner, dieu du tonnerre, soufflent une tempête qui laisse apparaître un arc-en-ciel qu'empruntent les dieux, main dans la main à la suite de Wotan, pour se rendre au Walhalla sous les quolibets des nymphes qui savent que c'est leur Or qui en a été le prix.

Loge, exclu de cette ronde par les autres dieux qui rejettent sur lui les errements de la journée, prédit qu'il reviendra consumer le château et ses occupants.

Fin du prologue.
LienRépondre