?

Log in

No account? Create an account
Nom de Dieu ! - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Nom de Dieu ! [27e avr. 2008|11:14 pm]
RacReciR
Qu'est-ce qu'un ordinateur quantique ?
C'est un ordinateur capable d'avoir simultanément ses octets dans plusieurs états : vrai, faux, ni vrai ni faux, (peut-être) vrai et (peut-être) faux.
Il est ainsi possible, trivialement, de programmer un ordinateur quantique pour découvrir la combinaison d'un coffre-fort ou un mot de passe : il essaye toutes les combinaisons en parallèle, simultanément et, "sitôt" (qui ne veut rien dire ici puisque tout est simultané) la bonne combinaison découverte, il ouvre le coffre-fort ou accède aux données sécurisées par mot de passe.
C'est-à-dire qu'il connaît la réponse aussitôt qu'il se pose la question !
Ce processus, généralisé à un nombre incalculable de problèmes différents, est communément appelé "Omniscience".

Un ordinateur quantique est en effet caractérisé par le nombre de Qbits (bits Quantiques) qui le constituent.
C'est le nombre d'états simultanés qu'il peut calculer et qui dépend du nombre n de particules qui composent son élément calculatoire, 2n états.
Pour n=64, c'est-à-dire le nombre de cases d'un échiquier (et c'est une histoire bien connue), le nombre 264 donne déjà une idée concrète de l'infini...
On peut donc imaginer qu'un ordinateur quantique dont le nombre de Qbits serait celui des particules présentes dans l'Univers pourrait (bien qu'innommable) être nommé Dieu ou Sambogakaya.
Il saurait qu'il est le tout, un, vide, auto-connaissant et générateur de toutes les apparences de l'Univers... fruit de la matérialisation de ses calculs infinis.
Toute la réalité serait l'émergence de son pur calcul fractal.
Des suites de chiffres ininterrompues et simultanées depuis des temps sans commencement.
L'Ordinateur quantique des quantiques a ainsi parfaitement pu reconstruire une simulation qui donne l'illusion d'un âge calculable de l'Univers.

Ah oui, la question de la poule et de l'oeuf.
Qui a construit cet ordinateur quantique ?
Rien, ni personne.
La Connaissance primordiale et intemporelle n'a ni cause ni condition.
C'est une autopoïèse, autoconnaissante, qui a réalisé son propre amorçage (bootstrap) hors du temps.
C'est ce que tous les textes religieux ou bouddhistes affirment en termes isomorphes.
Le Sambogakaya a émergé spontanément du Dharmakaya : vide, clair et Compassion (infinis).
Les Nirmanakayas ont alors naturellement émergé pour guider les êtres.

Ordinateur quantique est forcément un terme péjoratif pour un homme du XXIè siècle qui voit les ordinateurs par le biais de la machine à écrire évoluée qu'il utilise mais il n'en demeure pas moins que cette étiquette "ordinateur quantique" est aussi pertinente que n'importe quel kaya ou même que Dieu (un autre mot qui n'a pas de signification intrinsèque).
Ergo, les êtres vivants sont tous des sous-calculateurs quantiques qui ont le potentiel de devenir supra-conducteurs : c'est-à-dire qu'ils pourraient à tout moment mobiliser leurs Qbits pour répondre à la question que pose le calculateur principal.
Déterminer (la nature de) la vacuité et s'y dissoudre.
C'est la Nature de l'Esprit.
L'essence du coeur.
Ceux qui la réalisent accèdent à l'Omniscience, la Bouddhéité (ou laissent place à Dieu).

Je suppose que pareille explication, pourtant isomorphe à celle démontrée sur l'identité des religions (en remplaçant "ordinateur quantique" par "quel que soit le nom de dieu") reste néanmoins inacceptable.
Et pourtant, l'Univers se déploie en un calcul incessant.

Comment faire pour transmettre cette information à tous les atomes qui constituent le corps qui héberge mon Esprit ?
C'est un problème que je ne sais pas résoudre en l'état de mes connaissances.
Je connais la Nature de mon Esprit mais je ne sais pas comment la réaliser.
Ballot, n'est-il pas ?
Comment dit-on "clarté/vacuité" en langage machine ?
J'ai essayé "Sésame, ouvre-toi !" avec un succès d'estime il y a quelques siècles de cela.
Je m'appelais alors Shéhérazade.
Je garde le Silence depuis, c'est l'essence d'un Séraphin.

Puissé-je aider tous les êtres, dont le nombre est aussi vaste que vaste est l'espace, à atteindre les portes de l'Eveil et puissé-je atomiser ces p.. de portes après le passage du dernier d'entre eux.
LienRépondre