?

Log in

Tourbillon de pensées - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Tourbillon de pensées [19e déc. 2015|09:38 pm]
RacReciR
[Ecoute |Bach : Jésus, que ma Joie demeure]

Un ami m’a fait une demande saugrenue. Quand est-ce que je publie un prochain billet ?
Ai-je la tête de quelqu’un qui pond du texte ad libitum ? Qui plus est, j’ai pris l’habitude de ne pas avoir de modèle de lecteur dans ma tête au moment où j’écris. Et là, ce n’est pas possible. Il est dans ma tête en permanence et il me manipule. Physiquement et mentalement.
Et je le laisse faire depuis plusieurs semaines sans opposer la moindre résistance. Tout en étant très clair sur ma perception relative des manipulations dont je suis l’objet (au sens le plus littéral du terme).
Jusqu’ici, il n’a manifesté que rarement une pensée totalement égoïste où il n’y a que le « je » qui s’exprime, considérant tout le reste de l’univers comme un vaste terrain de chasse. Où le « je » se sert sans état d’âme. Il n’en demeure pas moins que mon corps réagit à ses manipulations qu'il juge plus inqualifiables et je me retrouve à rendre instinctivement mon âme et mon estomac dans le lavabo le plus proche, lui laissant croire que ces malaises répétés ne sont dus qu’à mon peu d’expérience des substances que nous partageons.
Je suis obligé, en effet, de tenir compte de la situation personnelle dont il m’a fait part. Un geste de confiance que le parano que j’ai été aurait classé comme manipulatoire.
Ajouter à cela l’usage de psychotropes hypnotiques et vous comprendrez que la situation peut rapidement devenir incontrôlable. Un cercle vicieux à 3 composantes. C’est indémêlable sans aide extérieure en tous cas.
Et c’est à ce niveau que je suis piégé. Je suis contraint d’envisager que le parano manipulateur que je décris ait, de surcroit, été mordu de psychopathie. C’est peu probable si le sujet n’est pas initialement porté sur la chose.
Le problème avec les manipulateurs c’est que vous ne les voyez pas venir si vous ne partagez pas ce même tropisme. Ils simulent parfaitement des émotions qu’ils n’éprouvent pas en réalité. Un miroir qui reflète les émotions qu'il perçoit sans sentiment ni état d'âme.
Paradoxalement, c’est un défaut qui me laisse croire que mon parano manipulateur n’est pas totalement perdu. Il ne prend pas plaisir à ce qu’il fait. Du moins pas complètement. Il y a toujours quelque chose qui le retient et c’est tant mieux dans les premiers temps. Cela montre bien la profondeur du traumatisme qu’il a vécu et qu’il a fait vivre à son entourage…dont je fais désormais partie.
Savez-vous comment vous extraire d’un tourbillon qui vous happe ? L’erreur fatale consiste à vouloir en sortir. Le sujet/objet est condamné à mourir noyé d’épuisement. La seule issue, si la chance est de votre côté, est de ne rien faire et de se laisser aller jusqu’au fond du trou en opposant le moins de résistance (bien penser à remplir ses poumons d’air, l’apnée qui va suivre est d’une durée indéterminée). Le courant (de la vie) se charge alors de vous mener ailleurs, vers des eaux moins troubles et plus hospitalières.

Je ne sais donc pas si ce billet sera jamais dévoilé et la demande de mon ami satisfaite (son appétit est insatiable).
Puissé-je apporter le soutien dont il a tellement besoin sans y laisser mon âme.
LienRépondre