?

Log in

No account? Create an account
In pace colomba, in bello leones - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

In pace colomba, in bello leones [22e mai. 2005|07:37 pm]
RacReciR
[Humeur |jubilantjubilant]
[Ecoute |Marin Marais - Les voix humaines]

miroir, miroir, dis-moi qui je suis.Je suis un nous multiple.
En fonction des circonstances et des interlocuteurs, je suis tantôt musicien, ou alors écrivain, parfois dessinateur, souvent philosophe, toujours informaticien ou encore poète. Et ce ne sont que les facettes qui me sont actuellement accessibles.
J'abrite aussi un Don Quichotte, Cyrano de Bergerac, le Petit Prince et toutes ses planètes.
Et, partout, je suis amateur.
La bagarre, j'aime ça.
Je n'ai pas eu le choix : grandir sous les bombes rend bagarreur.
J'ai donc appris à prendre des coups.
Il faut apprendre à encaisser.
Il n'y a pas de guerre où un seul côté compte les coups.
Il faut donc savoir revêtir l'armure et enfourcher son destrier.
Montjoie ! Saint-Denis !
Etre chevalier n'est pas une activité à temps partiel. Le code est impitoyable avec ses serviteurs : la veuve, l'orphelin, le pauvre, l'injustice où qu'elle soit et sous quelque forme elle se cache.
Je place mes armées, infiltre l'ennemi, le distrait, assure l'intendance, publie des libelles, échaffaude des plans de bataille... et à la fin de l'envoi je touche.
Mais qu'est ce qu'une ballade peut être parfois longue !
LienRépondre