?

Log in

No account? Create an account
La spirale de l'apprentissage - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

La spirale de l'apprentissage [12e juin. 2005|07:13 pm]
RacReciR
[Humeur |rejuvenatedrejuvenated]

L'apprentissage fonctionne en spirale.
Les connaissances sont accumulées par le cerveau, et, régulièrement, à chaque fois qu'une fonction n'est plus sollicitée, l'apprentissage est effectué. Le cerveau compare ce qu'il vient d'enregistrer (le maintenant qui vient de s'écouler) avec l'ensemble des événements comparables qu'il a déjà enregistrés.
Les phases de sommeil servent à faire communiquer l'ensemble des zones du cerveau et à consolider les différentes interprétations vécues.
Le sommeil est la seule phase où notre vigilance est minimale.
Le cerveau sait qu'il va traiter des événements déjà vécus, enregistrés et auxquels il a réussi à survivre (tout ce qui s'est passé dans la journée : les voitures évitées, le métro, la conduite, etc.).
Il peut donc les étudier et les analyser sous un autre angle et mettre à la disposition de l'analyse toutes les ressources qui, en éveil, sont mobilisées pour maintenir la vigilance.
C'est pourquoi le sommeil est indispensable aux êtres vivants.
L'ensemble des parties du cerveau rejouent alors le scénario ou, en fonction des apprentissages en cours, déroulent un autre scénario qui aurait pu se produire.
Le cerveau est parfaitement capable, en phase de sommeil, de rejouer le film avec des variantes. Pour voir ce que ça donne.
Les variantes sont alors puisées dans tous les souvenirs déjà enregistrés et servent de fondation aux différentes hypothèses.
En fonction des similitudes constatées, et de l'explication des différences, l'apprentissage s'effectue.
Si vous arrivez à construire une règle "si tel événement se produit alors tel autre est probable" alors c'est un apprentissage.
Vous pouvez désormais anticiper la succession des événements et observer sous un angle plus large (un zoom) la situation en train de se dérouler.
Comment expliquer sinon qu'un même événement observé par plusieurs personnes donne lieu à autant d'interprétations différentes ?
C'est la vitesse de perception et le niveau de profondeur de l'analyse qui déterminent l'interprétation globale que nous en faisons et que nous décidons de mémoriser.
C'est ainsi, qu'à force de jouer les mêmes inventions depuis 7 ans, quasi-quotidiennement, j'ai fini par boucler une boucle de la spirale.
Une boucle de spirale est un moment privilégié de l'apprentissage.
Imaginez la spirale qui se déroule au fur et à mesure que le temps avance. A un certain moment, vous repassez, quasiment au même endroit. Vous avez fait un tour.
C'est le meilleur moment pour analyser le tour précédent. C'est celui duquel vous êtes le plus proche, que vous savez avoir déjà analysé au tour précédent.
En un tour, vous avez eu le temps d'apprendre beaucoup de choses.
Selon le sens dans lequel vous déroulez la spirale (extérieur ou intérieur) la distance parcourue entre deux tours est croissante/décroissante. Elle peut être exponentielle.
Et hop ! C'est reparti pour un tour.
LienRépondre