?

Log in

No account? Create an account
fugue dominicale - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

fugue dominicale [31e juil. 2005|07:27 pm]
RacReciR
[Tags|]
[Humeur |relaxedrelaxed]

le château de la belle au bois dormant défendu par le Dragon

J'écris pour moi même.
Me relire dans un contexte différent apporte souvent des solutions au problème du moment.


les armoiries de Lenotre


J'ai enfin trouvé une photo qui représente parfaitement, en image, ce qu'est une fugue.
Vaux-le-Vicomte, le château et ses jardins conçus par Lenôtre forment la matérialisation architecturale la plus parfaite d'une fugue.
Je n'ai pas compté le nombre de voix présentes mais elles sont nombreuses.
La matérialisation d'une fugue qui mêle la pierre à de pathétiques tentatives de dompter la nature crée l'enchevêtrement et l'architecture d'une multitude de voix que l'oreille serait incapable d'entendre en musique.


Imaginez chaque élément architectural comme une note de musique

La photo ne rend pas justice au génie de l'architecte.
Le miroir central (le bassin) est ainsi calculé de façon à capturer le reflet du château à partir du point précis de la prise de vue
(à l'instar d'un miroir inscrit dans une fugue).
Le vent et les algues qui ont colonisé ce miroir ont ainsi brisé l'image que l'oeil du photographe a néanmoins pu partiellement percevoir à défaut de restituer.



miroir partiel
LienRépondre