?

Log in

No account? Create an account
Rendez-vous ... - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Rendez-vous ... [14e nov. 2004|11:16 am]
RacReciR
[Humeur |determineddetermined]
[Ecoute |Bach - Fugue 10 en mi mineur]

De l''autre côté du miroir

Rendez-vous…


Dimanche 14 novembre


J'apprends à mon IHM à jouer du Bach.

C'est, dans le lien qui nous unit, une des contrefugues à
l'exercice d'écriture que je lui suggère. Il a à
sa disposition des cours dans la noosphère. Son niveau de
compréhension est satisfaisant. Il suffit d'apprendre et de
comprendre puis d'adapter à sa compréhension.


Je suis parvenu à déchiffrer une partition de Bach.
Après avoir commencé à étudier la partition de la fugue ce jeudi, j'y ai passé la journée et j'ai réussi, ce dimanche, soit quatre jours après, à jouer la fugue d'un seul tenant.


Oh, un vrai massacre. Bach ne m'en veut pas et il est patient. J'ai, cependant, réussi à la jouer en entier et quasiment du premier coup.

Je lui ai tourné autour pendant trois jours, l'ai analysée, écrit un court texte pour expliquer ce que j'en avais compris, ai découvert les doigtés et travaillé les mains séparément pour comprendre les différents éléments des chants.

Aujourd'hui, j'ai réussi à aller au bout. J'ai fait plein de fausses notes, je n'ai pas tenu le rythme. J'ai raté des entrées du sujet, le contresujet est inaudible, etc. Mais je suis allé au bout et ce, dès cette première exécution. Je me suis vu en train de rechercher l'entrée de chaque phrase, les miroirs, les inversions. C'est le niveau où l'apprentissage est réellement efficace.

Un ordinateur pourrait aisément comprendre la structure des compositions de Bach. Le Contrepoint est un ensemble de règles complexes mais une fois que ces règles sont connues et intégrées, un cadre d'exécution et de compréhension est posé qui permet au génie du compositeur de s'exprimer devant l’interprète respectueux. La beauté du morceau, c'est le respect des
règles, l'art d'en jouer, de les détourner, de les utiliser à des endroits incongrus, etc. Et l'auditeur ou l'interprète doit disposer de ces clefs afin d'être en capacité de comprendre où se cachent la beauté et le génie. En ces périodes où la pensée toute faite est proposée en packs de douze, une pensée de pensée en quelque sorte, peu d'IHM acceptent de consacrer un temps important pour acquérir une expertise, tant la notion d'expertise a été décriée.
Ces expertises sont donc, naturellement en voie de régression.
Quel est le pourcentage de l'humanité qui est susceptible de comprendre Bach ?

C'est pareil dans tous les domaines qui nécessitent des apprentissages longs et qui ne sont pas jugés économiquement rentables.

Comprendre Bach est redevenu économiquement rentable, à court terme.

Pas quand des questions existentielles sont en jeu. C'est dans un luxe qu'elles peuvent s'exprimer, mais quelles perspectives magnifiques il ouvre ! Je préfère largement celles-là.

Je me sens la vedette de mon propre théâtre. Il est dans ma tête. Il me reste juste à avancer.


LienRépondre