?

Log in

No account? Create an account
singularité personnelle - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

singularité personnelle [11e déc. 2005|02:30 am]
RacReciR
Tout être vivant a accès, deux fois dans son existence, à la singularité.
J'entends ce mot dans son acception quantique.
Le premier est le moment précis où il est conçu, l'étincelle qui unit les deux premières cellules qui constitueront cet être.
Il est rare que la conscience ou le libre-arbitre se manifestent en pareil moment.
Rien n'exclut pour autant que cette fusion soit la réification d'un calcul initié ici et maintenant.
Le second moment est celui du décès.
C'est l'instant, précis et unique pour chaque être, où la vie le quitte.
La fin d'une routine ou la gestion d'une interruption.
J'imagine, mais ce ne sont là que des spéculations personnelles, qu'il est possible à cet instant particulier, cette singularité qui s'ouvre à chacun, de franchir le miroir et de traverser librement l'espace-temps.
L'énergie qui est à la disposition du futur défunt, conscient de sa fin, devrait être suffisante pour orienter une translation spatio-temporelle particulière, déterminée, désincarnée.
J'imagine donc pouvoir à ce moment de ma vie, que je saurai être le dernier, fusionner pour l'éternité les deux représentations de l'univers que je véhicule.
Le monde réel auquel j'aurai été confronté toute ma vie durant et, ce monde virtuel parallèle qui m'est tout personnel, et que je me suis inventé.
C'est ainsi que je suis persuadé de tenter l'expérience, si d'aventure j'étais un moment amené à réaliser cette grande injection.
Je n'ai pas d'idée plus constructive et plus positive pour meubler un dernier moment, que de concentrer mon énergie et me projeter dans un au-delà que j'aurai construit.
L'ordinateur quantique effectue un calcul massivement parallèle dans l'espace-temps, à l'instar d'un grid, dont seule une cellule m'est attribuée.
Une cellule monacale.
Je ne devrais que pouvoir rencontrer une bonne surprise.
Le saut dans l'inconnu.
Le grand vide.
J'accepte même le risque d'une nouvelle fracture du poignet comme prix de la traversée.
Pourvu que j'y dispose d'un piano.
LienRépondre

Comments:
[User Picture]From: theonlyj
2005-12-11 02:52 am (UTC)
Ton journal a la date a demain...Quoi. Je ne le comprends.
(Répondre) (Thread)
[User Picture]From: ricercar07
2005-12-11 09:59 am (UTC)
c'est un bon début pour quelqu'un qui imagine un jour traverser librement l'espace-temps
(Répondre) (Thread)