?

Log in

No account? Create an account
1980-2006 : Evolution et technologies - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

1980-2006 : Evolution et technologies [5e avr. 2006|09:58 pm]
RacReciR
[Humeur |boredbored]
[Ecoute |Bach - Inv 8]

zx80portable en 2006
J'ai acquis mon premier ordinateur, premier d'une longue lignée, en avril 1980, à l'âge de 16 ans.
Un ZX-80 de Sinclair, en kit, que j'ai dû monter en 2 ou 3 jours et que j'avais financé par le fruit de mon travail estival dans l'usine où ma mère était secrétaire.
Importé à Beyrouth de Grande-Bretagne au prix de 100 £ et qui m'avait coûté trois mois de labeur.

Processeur Z80, cadencé à 3,5 MHz, 1Ko de mémoire (j'ai bien écrit 1 Ko), clavier QWERTY en plastique souple, affichage sur le canal 37 UHF de la télé (graphisme: 64x44 monochrome, texte : 32x15) et sauvegarde des éventuels programmes sur une cassette audio.
Programmable en Basic ou en assembleur (à coup de peek et de poke).
Inutile de vous dire les hurlements de joie quand ma mère m'offrit l'extension mémoire de 4 Ko qui portait magnifiquement la capacité de l'engin à 5 Ko.
Des milliers d'heures à programmer des jeux de rôle, le calcul de Pi avec des milliers de décimales et autres tâches tout aussi indispensables à l'épanouissement de l'adolescent boutonneux et gauche que j'étais alors.
La course aux premières revues (4 pages) qui comportaient les précieuses commandes de l'assembleur (inutile de dire que la bête était livrée nue, sans aucune documentation et il fallait procéder par tâtonnements pour comprendre les subtilités de la programmation en langage machine).

26 ans plus tard, je suis en train de laisser mes doigts courir sur le clavier d'un ordinateur portable qui ne me quitte pas du regard.
Il est équipé d'un processeur qui court à 1,7 GHz, dispose de 1 Go de mémoire vive, d'un disque dur de 80 Go, d'un écran LCD affichant 32 millions de couleurs dans une définition de 1200x768, disposant d'une connection de 54 Mbits à un routeur sans fil et d'un accès de 10 Mbits à l'Internet (qui me permet de faire le beau ici).

Il y a donc, grosso modo, un facteur 106 (un million) entre le ZX-80 d'antan et le portable d'aujourd'hui : affichage, capacité, vitesse, etc.
Mon actuel joujou me sert à pondre mes élucubrations sur des sujets variés, recèle la totalité de mes écrits (cours, projets, correspondance, etc. ), me permet d'enregistrer en MP3 les sons disgracieux que je tire de mon clavicorde, de stocker une copie de quelques 200 CD tirés de ma discothèque (pas un seul fichier dont je ne dispose des droits de copie privée).

Mon téléphone portable (qui communique par Bluetooth avec l'ordinateur portable, partageant ainsi agendas, contacts, notes) dispose, quant à lui, de 64 Mo de mémoire vive et d'une carte d'extension de 128 Mo où je stocke allègrement 2 heures de musique et quelques fichiers que je juge importants.




Retour en  1980, en France, à l'époque du ZX80.
Un certain Jacques C., après avoir été Premier Ministre en 1974, complote avec un certain François M. pour barrer la route d'un dénommé VGE vers un deuxième mandat.
Il a fait son bonhomme de chemin et, Premier Ministre derechef en 1986 est, depuis 1995, Président de la République.
Quand à Dominique V., actuel Premier Ministre, il est devenu Secrétaire des Affaires Étrangères en 1980.

Ma conclusion ?
Comme devait le crier le peuple de Chine il y a quelques millénaires (empereur Qin - prononcer Ch'in - 221 av JC à 206 av JC) : "Que le règne de notre empereur bien-aimé dure 10.000 glorieuses années".
Et pourquoi pas un million d'années pendant qu'on y est ?

LienRépondre