?

Log in

No account? Create an account
Grain de folie - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Grain de folie [18e sep. 2006|06:57 pm]
RacReciR
[Humeur |blankblank]
[Ecoute |Bach - Ricercar à 6]

Pourquoi Bach ?
C'est la question que je me suis posée il y a de nombreuses années.
J'ai fini par trouver une réponse qui me satisfait.
Bach et moi avons un grain de folie commun.
Il a une sacrée avance sur moi pour l'instant.
Et il a arpenté le chemin d'une façon si rigoureuse et méthodique que travailler ses oeuvres est d'une richesse insoupconnable.
Quelle que soit l'action engagée, elle se déroule plus rationnellement après avoir entendu Bach.
Le processus est récursif.
Plus on passe de temps à entendre et plus le progrès est grand, dans la limite de la musique tonale.
A un moment donné, il faut passer à la pratique et comprendre la dynamique physique de la musique.
Puis sa métaphysique.
Les dernières fugues de Bach sont des bijoux d'enseignements en tout genre.
Bien peu ont la possibilité de s'y confronter.
C'est sans doute pour cela que j'écris.
Evoquer dans une suite de mots, si réducteurs, la magie des notes de musique.
La pensée des dieux est musique.
Toute la musique, dans tous les spectres.
C'est la quintessence du calcul.
Des additions et des soustractions.
Les autres opérations s'en déduisent.
Jusqu'à l'infini.
Ca ne peut pas être énoncé sous forme d'un théorème.
Chacun le sien.
LienRépondre