?

Log in

No account? Create an account
Meilleurs voeux - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Meilleurs voeux [31e déc. 2006|05:07 pm]
RacReciR
[Ecoute |Bach - RiceRcaR]

Il est une autre découverte que j'ai effectuée depuis quelque temps et dont je n'arrive pas à mesurer la portée réelle.
J'ai donc échaffaudé une partie imaginaire.
C'est toujours de Bach qu'il s'agit.
J'ai pensé cependant que son exposition était susceptible de susciter d'autres curiosités que la mienne.

J'ai découvert la page autographe du Premier livre du Clavier  Bien Tempéré cependant que mon apprentissage du RiceRcaR avait été bien avancé.
J'ai donc été surpris de trouver, datée de 1722, sous forme de paraphe de Bach, l'architecture d'une fugue qui correspondait parfaitement à l'idée que je me faisais du RiceRcaR, qu'il a improvisé en 1747.
Un quart de siècle de décalage !
En dépit de toutes mes analyses, je n'ai pas d'explication rationnelle à fournir.
C'est donc un conte de mon invention qui résoud cette énigme bien relative, j'en conviens volontiers.


paraphe de 1722

La musique que se pensait Bach lui-même était le RiceRcaR, cette fugue si particulière.
Il l'a toujours gardée pour lui sans jamais la coucher par écrit ou même la jouer.
Il attendait la bonne occasion.
Explorer toutes les sonorités des quatre octaves alors utilisées.
Il n'avait pas besoin d'instrument pour se la jouer, elle était dans sa tête.
Sa présentation au roi de Prusse devant un nouvel instrument, le piano, lui a fourni cette occasion, celle d'écrire son Offrande Musicale puis l'Art de la Fugue.
Le
RiceRcaR était cependant présent depuis 1722 au moins.
Cest cette fugue
draconique (une invention) qui signe sa musique tout à son chiffre.
De la main gauche.
7 contre 3.
Un rapport divin.


Je vous souhaite la meilleure année qui soit.
De la musique, la santé et le temps pour en jouir.

LienRépondre