RacReciR (ricercar07) wrote,
RacReciR
ricercar07

  • Mood:
  • Music:

Johann Sebastian Bach

CoronalIl y a 257 ans s'éteignait Jean-Sébastien Bach des suites de 65 ans d'existence.
Au soir de sa vie, il laisse plusieurs milliers de compositions dont seules 1080 nous parviendront.
Mesurons-nous la chance insigne que les conditions d'espace et de temps aient pu être réunies pour permettre l'éclosion d'un tel génie ?
Contrepoint éternel qui titille les oreilles et flatte les neurones.
Quelle combinatoire improbable qu'Eisenach, obscure province Allemande du XVIIe siècle !
Une lignée de meuniers, musiciens émérites, a couvé une singularité, un prodige chimérique, que l'on sait unique dans l'univers, cité à jamais disparue.

Il n'y a pas de façon de progresser.
2 pi errent (or not toupie), avancent, reculent, tournent bourrique.
Certaines idées doivent être in-expérimentées afin de révéler leur essence.
Celles que l'on juge soi-même in-séparables pour commencer.
Positivement et négativement.
Il est important de (ne pas) commettre certaines erreurs aussi.

Jean-Sébastien s'est plongé dans la musique et a entendu son Dieu.
Un silence assourdissant !
La musique a le Silence pour moteur.
Bach, rivière de notes transcendant le temps, a joui d'une vie de douleur créative.
Sa musique porte toujours autant d'enseignements.
Rien d'étonnant qu'elle ait pu inspirer ailleurs, d'autres époques.
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments