?

Log in

No account? Create an account
Danse de travers - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Danse de travers [5e déc. 2007|11:32 am]
RacReciR
[Humeur |blankblank]

J'ai rêvé de ma mère derechef cette nuit.
Je ne l'ai pas noté tout de suite, aussi n'en reste-t-il que le squelette.

Nous étions au terme d'une semaine où "nous" (je n'étais pas seul) n'avions plus de nouvelle de ma mère.
Je savais dans ce rêve qu'elle était en train de mourir mais qu'il fallait la laisser tranquille pendant une semaine, quoi que cela m'en coûtât.
L'appartement où elle était tenait du grenier (inspiré sans doute de l'ave Victor Hugo) et, ouvrant sa porte, je m'attendais à être assailli par l'odeur de la mort.
Rien, ou presque.
Juste une odeur de renfermé un peu musquée.
Ma mère était bien morte et son corps était dans le même état que celui de la momie de Toutankhamon : noir et ratatiné.
<changement de plan>
Je me retrouve dans le salon de ma mère, toujours l'appartement-grenier, face à face, elle dans un canapé et moi un fauteuil, devisant.
Je ne me souviens plus de la conversation ... de salon.
A un moment, une bouffée d'affection m'étreint.
- "Mais, maman, tu es au courant que tu es morte ?"
- "Oui" me dit-elle en commençant à larmoyer (ce qui ressemble bien à ma mère).
Je vois alors son visage se décomposer et, sans être méconnaissable, devenir différent.
Je la prends dans mes bras et saisissant mon rêve, je m'éveille.
Il était 2h17.

2h19, la réception d'un SMS me fait sursauter.
C'est sa lecture ce matin qui a rappelé le rêve.
Mon serveur qui m'indique qu'il a redémarré.
Je me suis alors rendormi.

N'importe quoi !
LienRépondre