RacReciR (ricercar07) wrote,
RacReciR
ricercar07

Vide

L'union de la clarté et de la vacuité... sans oublier la félicité.
C'est en équilibre entre ces non-points qu'il se faut se poster.
C'est à dire nulle part.
Le mandala du sambogakaya, l'univers entiers, centré autour du mandala du dharmakaya, la goutte essentielle du coeur ou boddhiccitta.
C'est avec le coeur que l'on voit, l'essentiel est invisible pour les yeux.
Toutes les émergences qui apparaissent et disparaissent ne sont que de purs (clairs) reflets de la vacuité quintessentielle, celle qui se trouve au coeur.
Le vide qui caractérise tout est un.
Le vide du clavier que j'utilise, le vide de l'écran qui me fait face, la vide de la montre que je consulte pour savoir s'il est l'heure d'aller déjeuner, le vide de mon voisin d'en face, le vide qui caractérise ma pensée, le vide de ce discours.
Vide c'est vide.
C'est la cognition qui, ébahie, voit une forme se déployer et, plutôt que la laisser tranquille, s'en saisit et l'étiquette.
L'entomologie en marche ou la chasse aux drosophiles : toi tu vas dans telle boîte, toi dans l'autre...
C'est quoi une boîte déjà ?
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments