?

Log in

No account? Create an account
La culture du « Je » d'Échec - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

La culture du « Je » d'Échec [28e oct. 2016|05:12 pm]
RacReciR
J'ai longtemps joué aux échecs avant de réaliser ne pas y prendre du plaisir bien que j'eusse pu y prétendre à une certaine maîtrise.
Je m'en suis expliqué ici il y a de nombreuses années.
J'ai ainsi passé des centaines d'heures, sous les bombes du Liban, à analyser mon ouverture favorite : la sicilienne et, notamment, sa variante du dragon.
Je n'ai toujours pas changé d'avis et pratique désormais l'Art de la fugue en amateur éclairé.

Pizza donc ce soir.
C'est moi qui la prépare.
Comme d'habitude.
Oui, je fais toujours les choses avec amour...ou je ne les fais pas.

Si on n'aime pas, autant prendre du surgelé, sous cellophane !
Ça m'est arrivé récemment et ce n'est franchement pas bon.
Alors qu'il suffit de consacrer 14mn à la préparer.
Quasiment au même prix.
Je sais de quoi je parle, je prends aussi le temps d'aller faire les courses moi-même. Même si je dois traverser la région de part en part...
Le prix temps de l'amour en réalité, le reste n'est que du sport.

...Et j'avais manifestement mal surestimé le niveau de jeu et l'esprit de compétition de mon compagnon-partenaire.
Il a quitté l'échiquier après que je l'ai surpris en train de tricher grossièrement comme à son accoutumée.
A peine avais-je le dos tourné que la rivière (Bach en allemand) l'avait emporté !
Faisant donc le choix d'abandonner une fois de plus - tricher encore une fois - plutôt que reconnaître ses erreurs initiales et s'excuser.

...Quitte à abandonner ensuite, ce que je déplorerais puisque j'aime encore, certes, mais pas jouer pour gagner ni pour perdre, au cas où je ne l'aurais pas dit.
Dans les règles.
En couchant son roi...et en serrant la main de son partenaire à défaut de le prendre dans ses bras (même si c'est ce qui me manque le plus).

Bel esprit sportif !
LienRépondre