RacReciR (ricercar07) wrote,
RacReciR
ricercar07

Intro-version (leçon n°1 : comment rater un rendez-vous)

Au lendemain d'une dispute animée, un ami m'a demandé de lui montrer à quel point je tenais à notre amitié et a suggéré de procéder à un échange de gages pour sceller notre réconciliation.
J'ai accepté bien qu'il me semblât avoir déjà donné sans compter tous les gages possibles : temps, attention, disponibilité, soutien moral, soins, chauffeur, livreur, cuisinier, coiffeur, compagnon, convive, hôte, invité...
Rien d'extraordinaire en soi pour un ami, mais qui auraient dû me mettre à l'abri d'un tel soupçon.

Notre amitié mise en jeu au cours de cette dispute méditerranéenne (à la Pagnol), j'ai cependant rapidement convenu qu'un échange de gages ne pourrait que renforcer notre relation encore jeune.

En échange de mon soutien à ses projets, j'obtins ainsi en gage la promesse d'un nombre de jokers et de rendez-vous jusqu'à une date anniversaire.
Nous n'avions manifestement pas les cartes d'un même jeu...ni le même calendrier.

J'avais proposé la date de notre rencontre qui marque aussi l'anniversaire de mon ami...Et c'est le souvenir de notre premier échange de présents d'amitié qu'il a choisi de célébrer.
Plus de 40 jours entre les deux dates. Vous parlez d'une traversée du désert de 100 jours !

Rendez-vous raté donc. Magistralement.
Le sac était près de la porte et je rêvais de ce cadeau-rendez-vous depuis de longs mois.
Il eût pourtant suffi d'un appel ou d'un message amical la veille, un simple rappel, «bonne nuit, à demain» ou « à quelle heure se retrouve-t-on demain ? » pour qu'on prît le même train.

Il s'est non seulement trompé de date mais aussi de cadeau.
Il a manqué me proposer celui qu'il voulait s'offrir !

Moi, c'était une boîte d'un excellent chocolat belge.
Nous l'avions dégustée pendant plusieurs semaines. Un à la fois, en le laissant lentement fondre sous la langue. Un très bon souvenir, manifestement partagé par mon ami cette année aussi, mais dans un autre registre.
Les souvenirs communs scellent ainsi une amitié en dépit des différentes perceptions.

Une illustration, s'il en fallait, des quiproquos qui s'installent entre personnes qui tissent des liens, fussent-ils intimes.

Cet ami se moque d'ailleurs régulièrement de ma cognition au vu de mon indisputable talent à entendre et me faire entendre de travers.
Je partage volontiers ses moqueries tant j'ai le don de susciter la réaction opposée à mon intention quand il s'agit de mon intérêt personnel. C'est sans doute de là que je tiens mon redoutable sens de l'orientation.

Je suis en effet capable de me perdre en suivant les indications d'un gps. C'est dire la tare ! Je comprends que ça finisse par agacer mais je ne fais pas exprès, je me perds avec bonne volonté.
Une opportunité pour une rencontre dans un chemin de traverse.
Parfois une rose, un renard ou alors un habitant d'une autre galaxie...

Je vais me fier aux étoiles cette fois-ci plutôt qu'au gps. La localisation n'est pas toujours fiable, j'en ai aussi fait les frais. C'est le moment où la fugue a basculé...
C'est encore la faute des Américains !

«Occidental désorienté», c'est le surnom dont m'a jadis affublé un ami d'enfance, un autre introverti.

Bien vu !
Subscribe

Recent Posts from This Journal

  • chemin du baroque

    A tempo. ...ce moment baroque où, voulant prendre des nouvelles et espérant un message d'un ami perdu de vue, sur le seul canal disponible d'un…

  • Fugue d'outre-tombe

    Neuf ans aujourd'hui que ma mère est morte. Eh oui ! Encore un 14 ! Novembre 2007. Le matin de la dernière grande grève…

  • Sol lucet omnibus

    On a peu de chances d’être déçu ou trahi en ourdissant les plans qui mènent au pire. Le pire est tellement plus…

  • La confiance se perd mais ne se gagne pas.

    J’ai déjà traité de la question de confiance il y a quelques années dans le cadre du médecin-esclave et son…

  • La culture du « Je » d'Échec

    J'ai longtemps joué aux échecs avant de réaliser ne pas y prendre du plaisir bien que j'eusse pu y prétendre à une certaine maîtrise. Je m'en suis…

  • Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course des rimes

    Je vais vous confier un secret. La plupart des Enseignements (Majuscule) sont protégés et leur compréhension rendue…

  • Primum vivere, deinde philosophari

    Primum vivere, deinde philosophari. Il faut être vivant pour philosopher. Une évidence qui mérite d'être…

  • Luc 18:25

    དཔལ་ཀུན་ཏུ་བཟང་པོ་ལ་ཕྱག་འཚལ་ལོ Je me prosterne devant le Bouddha Primordial Prise de refuge: Il est essentiel de prendre refuge avant…

  • Comme chien et chat (alpha, bêta,...)

    Le félin, inconditionnel admirateur des chats que je suis, est un jour tombé en arrêt, raide dingue d’un chien…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments