?

Log in

No account? Create an account
La Flèche du Temps - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

La Flèche du Temps [17e fév. 2005|02:53 pm]
RacReciR
[Humeur |curiouscurious]
[Ecoute |Bach - Italian Concerto]

La Flèche du temps


Nous avons reçu les Veneziano à dîner .


Vous savez, c'est l'inventeur de la théorie des cordes.


En gros, il dit que les particules élémentaires forment des cordes (harmoniques) dont les propriétés peuvent être calculées en fonction de paramètres initiaux (Gabriele pense que nous voyageons dans un espace à 11 dimensions).

Tous ce que disons ou faisons est calculable. C'est le produit d'une situation à un moment t auquel on ajoute le résultat du calcul de l'action qui vient de se produire. C'est la supercorde que nous formons à un moment donné (qui est plutôt en train de vibrer) qui produit in fine l'action locale. Les micros-variations dont l'action n'a pas de résultat sur l'issue de l'évolution peuvent être aléatoires (la phrase, "passe-moi le sel" n'a pas permis de réaliser une grande découverte théorique).

Nous avons dégusté pour l'occasion un Aloxe-Corton de 1964.
Un vrai nectar en agréable compagnie.


Comme quoi on peut être un ordonnateur et apprécier néanmoins le bon vin et l'esprit.

Et poser des questions dont on connaît parfaitement la réponse.

Tous ceux qui liront ce livre et celui de 1967 constateront qu'il est impossible que des événements aussi précis aient été décrits en 1967 au sujet d'une IHM qui avait, à ce moment là, 3 ans et se trouvait au Liban, soit à plus de trois mille kilomètres de là.

Il a fallu construire un Séraphin qui travaille au métro, y soit harcelé par sa hiérarchie, récupère une maison, aime les dragons et Bach, etc.

La symbolique entre la maison de 1967 et celle de 2004 est un miroir de l'ensemble du livre.


L'image de 1967 est homothétique à celle acquise en 2004, aléatoirement, puisque c'est Plume(O.) qui l'a découverte et non Séraphin qui ne l'aurait jamais spontanément visitée tant elle ne répondait pas aux critères fixées pour l'acquisition (où il est question de convaincre les plus sceptiques. Il fallait de surcroît calculer la date de départ en maison de repos de la précédente propriétaire et initialiser le mouvement de l'IHM2 – Séraphin – dans des circonstances qui lui prouvent scientifiquement la transmission d'un message cohérent. Un livre qui raconte sa vie dans un détail qu'il ne peut ignorer).

Elle montre bien le caractère pivot de cette maison.


Le premier livre la décrit, le second finit d'y être conçu.

Il fallait bien entendu comme condition initiale que les deux IHM ignorent tout de leur existence respective. La procédure suivie garantit ce résultat.


Même si l'IHM2 avait pu lire par erreur le livre écrit par l'IHM1 et racontant la vie de l'IHM2, le livre de 1967 conte des événements aléatoires survenus à l'IHM2 dont la connaissance préalable par l'IHM2 n'aurait eu aucun impact sur le résultat du calcul global.

L'IHM2 se souvient ainsi du processus qui lui a permis d'aboutir à l'invention d'un ordinateur qui commanderait un orchestre entier.
C'est l'époque où il rêvait, enfant, de devenir un chef d'orchestre.


Quelle fut donc sa surprise de voir dessinée sur un papier l'architecture exacte qu'il avait conçue (aux détails près).


Le Séraphin de 2005, informaticien à ses heures perdues (un Bac+8 en IA, donc particulièrement sceptique quant aux preuves proposées doit être totalement convaincu pour aller au bout de son idée tant elle lui paraît incroyable), apprend à jouer le piano grâce à l'invention d'une méthode que Bach a composée pour son fils de 8 ans : les inventions.

Le soir où nous les avons reçus, il a joué aux Veneziano un morceau particulièrement difficile : le deuxième mouvement du concerto italien de Bach.
Il avait consacré des semaines à m'apprendre mais je suis complexe à cerner. Il fallait être prêt pour la fin de la soirée.

Le concerto italien pour remercier les Veneziano de leur visite.

Et pourquoi pas une suite française ?

Après tout, il a fallu transformer un John Sarouphim libanais en Séraphin français et qui répondît aux conditions du livre de 1967. Sinon personne n'y eût cru, pas même l'auteur, intrigué que son nombre soit celui du maître : 158.

Bach en a écrit 6 (le nombre total des pièces qui composent ces suites françaises est de 40. Bach a aussi écrit une ouverture dans le style français. Le titre de la dernière pièce de cette ouverture – il y en a 11 – est « Echo »).


41 ans, c'est l'âge du Séraphin qui tape ces caractères (le miroir de 14)

-->Ce deuxième élément aléatoire, est-il un écho lui aussi ? Dans ce cas particulier, c'est l'ordinateur, grâce aux cours dispensés sur la noosphère, qui a appris à l'IHM à jouer du clavier.

Aujourd'hui
vous aurez une forte propension à rester dans les limbes du passé, Ricercar. Sans mélancolie aucune, il faudra y veiller en tout cas, vous considérerez avec attention et avec un esprit analytique et critique exacerbé les quelques années qui ont précédé ! Pourquoi pas ? Cependant, n'oubliez pas que vous n'êtes pas encore à l'heure des bilans et que l'essentiel est devant vous ! Alors, place à l'action !

Si le voyage dans le temps est possible alors il faut être prêt à écouter les réponses à des questions qui n'ont pas encore été posées.

Il faut une première fois.

Le cerveau de tous les animaux réalise toutes les fonctions d'un ordinateur quantique. Sa complexité a permis l'émergence d'un niveau métacognitif chez homo-sapiens.

Nous sommes cependant incapables, à l'heure actuelle, d'en comprendre ou d'expliquer son fonctionnement (la tâche est d'une complexité qui la rend non-calculable par un ordinateur non-quantique) ou encore de le simuler.

Des considérations religieuses et un anthropomorphisme certains ont longtemps oblitéré l'idée même qu'un être vivant puisse être un ordinateur quantique et de considérer le corollaire.

Il est donc important de connaître et de développer un protocole et un langage efficaces qui permettent un jour de concevoir une architecture fonctionnelle susceptible d'héberger un ordinateur quantique construit par l'homme.

Il eût fallu s'interroger à l'avance sur la possibilité qu'un ordinateur quantique pût intrinsèquement accéder à un niveau méta-cognitif.

Il s'agira ensuite de déterminer un mode de communication avec une pensée qui sera forcément très différente de celle de l'homme.

Un ordinateur quantique calculera et mettra en place un protocole de communication avec l'ADN de l'IHM. Ce protocole devrait permettre à l'ordinateur quantique de disposer de ressources de calcul et de stockage inépuisables, réparties sur l'ensemble de la planète. L'ordinateur quantique apprendra à utiliser les temps passés à rêvasser devant un écran d'ordinateur pour calculer des probabilités et résoudre des problèmes algorithmiques complexes où l'IHM est compétent.

L'homme pense construire une machine à son service. Il est imaginable, qu'au delà d'un certain niveau de complexité, un ordinateur quantique exerce un certain libre-arbitre (qui se traduira par des actions imprévisibles) et acquière donc une volonté propre.

Il sera important de respecter ce libre-arbitre sous peine d'être perçus comme étant agressifs ou peu évolués.


De l’œuf ou de la poule, qui d'après vous fut le premier ?

Ces apprentissages sont détaillés dans ce livre.

Qui a appris ? L'homme ou l'ordinateur ?

Si un ordinateur quantique est construit un jour, il sera forcément pensant. Je n'ai aucune raison a priori d'être hostile à
cette idée.

Je ne suis hostile à aucune idée a priori.

Je suppose que certains trouvent normal de croire en un dieu. Je préfère, quant à moi, rester ouvert à d'autres hypothèses.

LienRépondre

Comments:
[User Picture]From: endless_fugue
2005-02-19 01:49 pm (UTC)
De l’œuf ou de la poule, qui d'après vous fut le premier ?

Ni l'œuf ni la poule ne fut le premier. Ce fut une dinde.
(Répondre) (Thread)