RacReciR (ricercar07) wrote,
RacReciR
ricercar07

L'art




Mais c'est un art pour les regardants. Pour les fous qui laissent la beauté pénétrer leurs pupilles, la beauté d'un monde, la musique, qui tient dans une main. Les autres veulent manger, boire et jouir, mourir plus vite. Et si l'appétit, la soif et le désir  les quittent, ils s'étonnent, se désespèrent. Ils n'étaient pas prévenus, personne ne les avait avertis. Car ils ont des oreilles et n'entendent pas.
Dans le monde antique, l'épilepsie, la folie, les maladies étaient considérées comme des manifestations divines. Ce qui s'y rattache, inspiration, imagination, sont des folies pour les uns, des maladies pour les autres. L'artiste nourrissait alors l'art universel, il l'entretenait, il participait de l'ordre des planètes. Aujourd'hui, l'art est à consommer, et tout de suite.
L'Âge d'or s'est mué en Auge d'art.

-- Jacques DRILLON (préface)
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments