?

Log in

No account? Create an account
Laissez les morts enterrer les morts ! - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Laissez les morts enterrer les morts ! [30e mar. 2006|04:40 pm]
RacReciR
[Humeur |aggravatedaggravated]

reeves, pick, mom, houdé

J'étais invité il y a quelques jours à une soirée privée organisée dans un petit café-théâtre rive-gauche, où une amie-journaliste-artiste, Marie-Odile Monchicourt, faisait intervenir 3 chercheurs autour d'une question simple :
"Qu'est-ce que l'Homme ?"
Intervenaient donc Hubert Reeves, Pascal Picq et Olivier Houdé.
De la salade à l'estrade au gratin dans la salle.

L'artiste (blonde de surcroît) en a profité pour parfaire un numéro désopilant sur la ménagère qui découvre, en faisant sa cuisine, qu'elle dispose d'un cerveau.
La discussion a rapidement tourné sur la place de l'Homme sur la terre et sur la 6è extinction, à laquelle nous assistons, assis aux premières loges.
Est-il possible de l'arrêter ?
L'Homme y survivra-t-il ?

Je vous épargne le suspense.
Ca va être difficile et je ne prendrais pas de pari si j'étais vous.
Il faut, en effet, régler deux tout petits problèmes : la pauvreté et la corruption.
Ce sont les deux mamelles qui nourrissent goulûment le déséquilibre de la planète.
Les richesses que nous produisons suffiraient à nourrir l'ensemble de l'humanité ET il y a encore plus de la moitié des habitants qui n'ont pas accès à l'eau et à la nourriture.
Pendant qu'une minorité vit dans la plus grande opulence.
C'est de nous qu'il s'agit.
Quelle que soit la misère que peut vivre un occidental, elle n'est rien comparée à la soif, la faim, la guerre, la maladie dans le quart monde.

Les aides qui sont dispensées sont trop faibles et sont souvent détournées.
Par manque de réelle volonté politique et parce que la corruption ne concerne pas que les tiers et quart mondes.
Les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus nombreux.
La France, l'Europe, pourraient devraient engager de réelles politiques de coopération avec ces pays.
Ils auraient tout à y gagner : ces gens seraient heureux chez eux, n'auraient plus envie de venir chez nous et nous seraient reconnaissant de les avoir aidés à s'en sortir.

Tant que les déséquilibres aussi forts sont entretenus (une différence de potentiel de plusieurs millions de Volts), le moteur de la destruction accélère.
Hubert Reeves signalait ainsi que l'énergie produite par l'activité humaine est égale à celle produite par la terre elle-même.
L'impact sur l'éco-système est donc très important.
Nous commençons à le mesurer.
La Vie y survivra.
Quant à l'Homme, il n'aura que ce qu'il aura mérité.

LienRépondre