?

Log in

No account? Create an account
multi-indisplinaire (ou les animaux malades de la peste) - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

multi-indisplinaire (ou les animaux malades de la peste) [18e mai. 2006|02:17 pm]
RacReciR
[Humeur |contemplativecontemplative]
[Ecoute |Bach - Fantaisie Chromatique]

Atlas soutenant le Monde

J'ai rendez-vous avec un Cavaillé-Coll cette fin de semaine.
Quelle vitesse de jeu adopter ?
Il n'y a pas de réponse ex nihilo.
La question est donc propre à chaque musique, à chaque lieu, à chaque moment et à chaque instrument.

Trop rapide, le dérapage guette.
Trop lent, la concentration peut en pâtir.
Jouer lentement présente cependant de nombreux avantages : cela force à apprendre précisément les gestes, les touches, moduler le son et, surtout, garde une place ouverte à la réflexion.

Souvent, il arrive que la tête soit ailleurs et qu'un voyage intérieur vienne rythmer la musique.

Je vais tenter le plein-jeu.
A force d'être ailleurs, il peut advenir de finir de ne jouer nulle part.
La lecture des journaux et les médias radiotélévisés sont ainsi, ces derniers temps, une source de nausée permanente.
Allez, au hasard :

  • notre histrionique nabot de l'intérieur qui fait le tour des colonies pour expliquer que "Y a bon Banania" ;
  • le vibrionnant marquis Galouzeau le Vil, parti endiguer l'attaque d'une nuée de moustiques à la Réunion où 258.000 des 800.000 habitants ont été touchés par le chikungunya, entraînant 219 décès directs et indirects. Les scientifiques n'excluent pas un retour foudroyant à la prochaine saison ;
  • les Îles Canaries qui lancent un SOS devant l'afflux d'Africains qui débarquent sur ses côtes (plus de 1000 réfugiés/jour) ;
  • la Guyane française devenue la porte d'entrée sud-américaine à l'espace européen avec 20% de la population composée de réfugiés clandestins et des (bidon)villes entières construites par des réfugiés venus du Surinam ou d'ailleurs ;
  • la source claire (Clearstream) qui voit un troupeau de pourceaux venir tremper leur groin dans les méandres de rétrocommissions (c'est le mot savant pour dire corruption ou pot de vin ) liées aux frégates de Taiwan où les morts accidentelles des protagonistes font florès ;
  • des banquiers japonais, amis de 50 ans, transformés en Ecureuil ;
  • l'Iran qui enrichit son uranium en proférant des menaces de destruction à l'encontre d'Israël, ennemi atavique ;
  • Israël et la communauté internationale qui affament et poussent les palestiniens dans des retranchements explosifs et nauséabonds ;
  • la guerre civile qui commence ce jour en Palestine ;
  • la préparation de la construction d'une nouvelle centrale nucléaire, l'EPR, dont la fragilité vaut des ennuis à ceux qui en font état ;
  • la Roumanie et la Bulgarie dont l'adhésion à l'espace européen est repoussée pour raison de "non maîtrise de la corruption en Bulgarie" (défense de rire à Taiwan et en Afrique).

Ah oui, quelques bonnes nouvelles quand même.

  • Des billets pour un match de foot revendus à 7000€ pièce ;
  • la lutte contre le chômage fait des progrès : tout feignant chômeur qui aura omis de se présenter aux services ad hoc pendant un mois sera rayé des listes et ses droits réduits aux acquêts ;
  • la découverte d'un nouveau système solaire à 40 années-lumière de la Terre (je caresse l’idée d’aller, incontinent, y fêter mon 83è anniversaire) ;
  • la découverte, annoncée dans Nature, d'un nouvel antibiotique auquel ne résisteraient pas les staphylocoques dorés devenus multi-résistants ;
  • toujours dans le même numéro de Nature (18 mai 2006), l'annonce que l'Homme et le Singe partagent plus de 99% de leur patrimoine génétique et, qu'après s'être séparées il y a quelques millions d'années, les deux races se seraient retrouvées et hybridées avant de se séparer de nouveau, cad que l'homme de Toumai a fricoté avec ses cousins chimpanzés et a eu des enfants. J'ai une vague idée de l'identité de quelques uns des descendants de ces hybrides paléolithiques ;
  • la découverte du "macaco-prego-louro" (Cebus queirozi), nouvelle espèce de primate au pelage doré et qui mesure 40 cm , au nord-est du Brésil, dans une zone de Forêt Atlantique, une végétation de la côte brésilienne dont il ne reste aujourd'hui que 28.000 km2
  • l'arrivée du Clémenceau à Brest après un dernier tour du Monde qui aura coûté 12 millions d'euros (le ridicule abyssal ne compte plus).


Faire l'âne pour avoir du son.
Après mûre réflexion, j'ai décidé de ne plus regarder les rediffusions. Je n'arrive plus à faire semblant de ne pas connaître la fin des histoires.
J'attends ainsi avec impatience que l'Iran et la Corée du Nord saisissent l'ONU pour faire rétablir la démocratie en France.

LienRépondre