?

Log in

No account? Create an account
Carrefour des passions - Quaerendo Invenietis [entries|archive|friends|userinfo]
RacReciR

[ Amorçage | RiceRcaR ]
[ Réflexivité | moi je ]
[ Archives | Réminiscences ]
[ Piano | Radio blog ]
[ Youtube | Videos ]
[ Home | In Principiam... ]

Carrefour des passions [3e nov. 2006|01:33 pm]
RacReciR
[Humeur |busybusy]

Il est 2 inventions que j'ai soigneusement gardées à titre de témoin.
La loi requiert, en effet, d'en produire 2 pour que justice soit rendue.
L'ordre qui a été retenu pour les inventions de Bach est arbitraire. Plusieurs numérotation nous sont parvenues. L'arrangement originel, pour peu qu'il y en ait jamais eu un, a été perdu.
Je les ai donc abordées ainsi que je l'entendais.
C'est, hasard de mon apprentissage, les 11e et 12e inventions qui se sont imposées pour témoin.
La 11è invention, une prière en sol mineur, pour étalonner l'évolution mélodique.
Le chiffre 11, dans la symbolique chrétienne, associé au Péché parce qu'il dépasse le dénaire de la Loi.
Celle-ci, hybride des 2è et 9è inventions, est la seule pratique que je n'aie pas mémorisée.
Il fallait réserver un traitement singulier, a priori, pour cette 14è.

C'est ainsi que je mesure la progression de la technique devant l'inconnu.
Je déchiffre, à intervalles réguliers, cette 11è invention.
Je l'ai analysée mais n'en retiens que le squelette.
Ne l'ayant volontairement pas mémorisée.

J'exploite ce spectre de visu pour (apprendre à) lire anticiper* et directement enregistrer les gestes et les émotions.
J'entends mémoriser dans les deux sens : retenir et produire.
Les délais que je m'impose entre deux répétitions ainsi que la volonté d'oublier cette invention servant à apprendre à la reconnaître.

Une inconnue bien relative donc mais c'est là l'intérêt de la méthode : circonvenir et délimiter le champ de l'étude (définir un infini) avant de le cultiver.

N'ayant pas encore ponctué je suis ainsi incapable de chanter une de ses 2 voix de tête sans en avoir une partition sous les yeux.

Des années que le premier arbre porte son premier bourgeon.
L'espoir qui se construit ainsi, irrationnel.
Se promener dans ce jardin avec le même amour quotidien, la même résolution, attentif à l'évolution du délicat équilibre qui s'y développe.
J'entends bien aussi qu'il est légitime de découvrir un jardin d'agrément où nul fruit ne vienne nourir l'appétit charnel mais cela est une autre discussion.
Développer le contrepoint, l'harmonie et jouir de leur croissance.
Après avoir compulsé les registres (1998-2006) j'ai reconstitué ma chronologie des 14 inventions de BACH :  2 1 3 8 14 4 7 (11) 6 5 15 10 9 13.
Le début de la suite est un constat que j'ai réalisé a posteriori, après avoir répondu à des considérations purement musicales.

Quant à la 12è invention en La Majeur, ma 15è au diapason, elle demeure vierge.
Le peu d'émotion que son écoute m'évoque m'a épargné la tentation de la déchiffrer.
En attendant que la lecture et le jeu des 14 autres fusent corrects.
Ne l'entendant pas, j'en ai conclu qu'il fallait se garder de la déflorer.
Le témoignage de cette dernière inconnue conclura ultérieurement la méthode
Il demeure moult erreurs à corriger et autre petit geste du doigt qu'il s'agit de peaufiner

Les recettes des sorciers médiévaux comportaient souvent une goutte du sang d'une vierge
Elle assurait la réalisation de philtres puissants et convoités
Ces attentions sont fort heureusement révolues
C'était parfois la première et parfois la dernière qui comptait
Bien que souvent compter ne servît pas à grand chose
Mais tout est relatif



(*) Merci pour la correction

LienRépondre